Il est important de bien planifier l’implantation de la maison par rapport aux limites du terrain, la position du soleil et autres éléments de la nature. La profondeur de l’excavation doit, entre autres, être fonction du raccord d’égout sanitaire et pluvial. De plus, elle doit favoriser un écoulement efficace des eaux de surface. Également, il faudra faire identifier au préalable l’emplacement de services publics souterrains tels que des lignes électriques, téléphoniques ou de gaz.

Il faut s’assurer de bien respecter les marges de recul imposées par la ville par rapport aux limites du terrain. Il est fortement recommandé à cette étape de recourir aux services d’un arpenteur afin de s’assurer que l’implantation soit conforme aux normes de la municipalité.

L’excavation peut débuter lorsque l’implantation a été réalisée. Règle générale, une journée suffit pour l’excavation. Il faut creuser une tranchée pour effectuer les raccords aux services municipaux, s’il y a lieu. Afin de s’assurer que les fondations ne soient pas affectées par le gel ou un sol instable, la profondeur de l’excavation varie selon le type de sol.

Dans certains cas où le sol est mou et/ou contient des quantités importantes d’eau, il est requis d’excaver d’avantage afin de remblayer avec un matériau granulaire qui sera compacté. Dans d’autres cas, la présence de roc peut nous empêcher d’excaver le sous-sol. Il faut alors procéder au dynamitage ou au cassage du roc pour poursuivre les travaux.